guepard-information-cheetah
guepard-information-cheetah
www.guepard.info
www.guepard.info

Retour à la vie sauvage ou le "ré-ensauvagement"

Le ré-ensauvagement est un long processus d’étapes successives. Il a été mis en œuvre depuis un petit nombre d’années avec des degrés de réussite variés. Néanmoins, il semble de plus en plus performant grâce aux différentes études et recherches menées et aux collaborations étroites des différents acteurs sur le terrain.

 

Le ré-ensauvagement des guépards qui n'ont pas été élevés auprès de leur mère ou pas suffisamment longtemps pour être totalement autonome à l'âge adulte nécessite la mise en oeuvre de protocoles précis afin qu'ils puissent acquérir les fondamentaux d'une vie en totale liberté. Un suivi est opéré et des ajustements effectués régulièrement jusqu'au retour à la vie sauvage du guépard.

 

En Namibie, le Désert du NamibRand est un territoire où, il y a des années, vivaient de nombreux guépards. Ils avaient totalement disparu de cette région. Aujourd'hui, des guépards ont été ré-introduits avec succès sur cette zone.

 

DANS LA NATURE!



Le Cheetah Conservation Fund en Namibie héberge actuellement plus de 40 guépards captifs, mais ce n’est pas notre but ou même notre souhait d’avoir des guépards en captivité ici. Malheureusement quand un jeune guépard est orphelin il n’y a pas d’autre solution que la captivité car il ne saurait pas se défendre et se nourrir seul. Beaucoup de guépards ici au CCF, tels nos ambassadeurs Okakarara, ne peuvent être relâchés parce qu’ils sont arrivés au CCF trop jeunes et sont maintenant habitués et dociles avec les humains pour pouvoir être remis en liberté dans la nature.

Dernièrement en Namibie, au Cheetah Conservation Fund - CCF - le processus de ré-ensauvagement d'une mère et ses petits ...

20 Mai 2015

 

A l'Erindi Game reserve, les petits de Jacominja , devenus adultes, vont bientôt prendre leur indépendance et quitter leur mère.

Les deux petits ont grandi et sont presque adultes. L'équipe du Cheetah Conservation Fund, en Namibie, leur a posé des colliers emetteur afin de mieux suivre leur cheminement au cours des prochaines semaines. Ils sont en bonne santé et prets à vivre une vie de guépard sauvage libre.

Au cours du processus de "ré-ensauvagement" de Jacominja et de ses petits dans Erindi Reserve, le CCF surveille régulièrement leur réadaptation au milieu sauvage.

 

Ainsi, un complément en eau leur a été momentanément apporté. L'objectif est qu'ils deviennent totalement autonomes. Ils doivent s'approprier la situation géopgraphique des différents points d'eau de leur environnement naturel.

cheetah-guepard-information Jacominja et ses petits à Erindi -Photo CCF

Jeudi 24 Juillet 2014 

 

En décembre 2013 trois guépards femelles, Jacomina, Emma et Minja, ont été relâchées sur les terres du CCF. Dès le début, toutes les trois se sont très bien adaptées à l'état sauvage et on décida bientôt d'effectuer des transferts. Jacomina vers la réserve d’Erindi, dans ce que l'on appelle un lieu clos de renforcement. En déplaçant Jacomina vers ce nouvel espace, la santé de la population locale de guépard est améliorée et le flux génétique est meilleur. Après la libération de Jacomina et au cours de son processus de réhabilitation réussie, elle a été saillie par un mâle sauvage. Elle a donné naissance à deux petits en bonne santé. Jacomina étant pour la première fois dans la nature sauvage, il a été décidé de la garder dans une zone plus petite jusqu'à ce que les petits soient plus âgés afin d’augmenter leur chance de survie.

cheetah-guepard-information Les petits guepards de Jacominja

Après un suivi attentif d’un mois, à l'aide de pièges photographiques permettant de surveiller le développement des deux petits, une date de sortie fut prévue. Au début de cette semaine, le Dr Laurie Marker (directeur du CCF), la vétérinaire du CCF, Mari-Ann Da Silva, Ryan Sucaet (Assistant responsable des guépards), Eli Walker (technicien de recherche) et Finn (chien détecteur d’excréments du CCF) se sont rendus à la réserve d’Erindi pour les libérer dans la réserve. Une équipe française de tournage de documentaire s'est rendue à Erindi. Des caméras ont été placées entre l’équipe de tournage et le personnel du CCF, les portes ont été ouvertes permettant à Jacomina et ses petits de quitter leur espace quand ils le souhaiteraient.. Après avoir quitté leur enceinte, nous avons pris Finn, un des chiens détecteur du CCF, puis commencé la recherche d’excréments à l'intérieur de l’enclos de réadaptation sauvage afin que les généticiens du CCF puissent déterminer le sexe des petits, ainsi que l'identité de leur père. Finn a trouvé beaucoup d'excréments à l'intérieur de l'enceinte, ainsi, nous espérons bientôt connaître l'identité de leur père en les comparant avec les collections d’excréments détenue sur la zone d'étude du CCF.

Dans l'après-midi, une fois la plus grande partie de l'équipe retourné au CCF, Ryan et Eli ont réussi à localiser et obtenir un visuel sur Jacomina et ses petits ; ils leur ont fourni un repas supplémentaire. Le lendemain matin, en suivant Jacomina, l'équipe a repéré deux lions qui se dirigeaient tout droit vers Jacomina, à seulement 100 mètres. L'équipe a été rejointe par un ranger d’Erindi afin d’aider à la recherche à pied de Jacomina et de ses petits. Au grand soulagement de tous, Jacomina et ses deux petits ont été retrouvés vivants malgré les lions à proximité.

cheetah-guepard-information A la recherche des guépards à Erindi

Bien que Jacomina n'ait jamais vu de lions auparavant, son instinct lui a permit de réussir à protéger ses petits contre cette grave première menace. Maintenant que Jacomina a accès à la réserve entière, elle devra faire face à des menaces auxquelles elle n'a jamais été confrontée et ce sera une bataille permanente pour assurer la survie de ses petits jusqu’à l’âge adulte. Le CCF continuera à les suivre aussi longtemps que nécessaire afin de s’assurer qu’ils ont une chance de survivre à l'état sauvage

cheetah-guepard-information La famille guépard

Libérer des guépards captifs et orphelins dans la nature présente de nombreux risques. Les avantages surpasseront les risques lorsque le CCF permettra au guépard un retour à la vie sauvage – la vie qu'il est censé avoir. Nous avons de gros efforts à fournir et besoin de fonds pour réussir. En libérant des orphelins dans la nature après une réhabilitation, le CCF atténue l'impact négatif des conflits homme-faune sur la population de guépards . C’est une étape de plus de franchie vers notre objectif;

guepard-information-protection-cheetah Jacominja - photo CCF

Mercredi 8 Janvier 2014

 

Minja, Emma et Jacominja relâchées

 

Lorsque la porte de l’enclos Léopard s’est ouverte, Lundi 23 Décembre, Minja, Jacominja et Emma allaient être face à leur propre vie, dans la nature. Chacune d’elle a été munie d’un collier émetteur qui donnera régulièrement leur localisation et nous transmettra les données chaque jour. Chaque collier possède un transmetteur nous permettant de les trouver et de suivre leur trace à pied également. Beaucoup de travail a été effectué pour arriver à ce jour mais il en reste encore beaucoup à faire. C’est leur histoire jusqu’à ce jour et nous continuerons à vous tenir au courant de leurs progrès à venir.

guepard-information-protection-cheetah Minja - Photo CCF

Minja :

Minja quitta l’enclos à la première opportunité utilisant la route proche pour explorer la zone et malheureusement nous n’avons pas reçu de données de son collier jusqu’au 27 Décembre 2013. Nous avons passé toute la journée du 29 Décembre à la chercher et aucune observation valable.

guepard-information-protection-cheetah Emma et sa première proie, un steenbok - Photo CCF

D’après les données envoyées par son collier GPS, nous avons appris qu’elle était sortie des terres du CCF vers une ferme voisine de façon très brève, puis revenue sur les terres du CCF. La première observation correcte a été reçue le 4 Janvier 2014, des terres du CCF. Le 5 Janvier, nous l’avons trouvée et lui avons donné un bon repas car nous n’avions pas eu de confirmation qu’elle avait réussi une chasse, mais elle n’avait pas l’air maigre !

guepard-information-protection-cheetah Emma le 6 Janvier 2014 - Photo Patrick Viehoever

Globalement, Minja semble aller bien et est probablement indépendante, mais nous allons continuer à la surveiller étroitement pour 'sassurer son bien-être.

 

Emma :

Une fois les portes ouvertes, Emma a décidé de rester d’attendre quelques jours et s’est finalement décidée à quitter l’enclos le 26 Décembre 2013. Depuis l’enclos Léopard, elle a migré vers une zone relativement proche et nous avons été en mesure de la trouver et de la nourrir le 28 Décembre.

guepard-information-protection-cheetah Emma et sa proie un steenbok, le 6 Janvier -Photo P. Viehoever

Cependant, nous avons passé la totalité de la Saint Sylvestre à sa recherche et malheureusement nous ne l’avons pas trouvée. Selon les données GPS de son collier, elle s’est installée sur la ferme voisine, le 1er Janvier 2014 et y est restée jusqu’au 2 Janvier. Le 3 Janvier, Emma nous a trouvé.

guepard-information-protection-cheetah Jacominja le 1er Janvier 2014 - Photo CCF

Nous étions en train de passer une grille lorsqu‘elle est apparue soudain derrière le véhicule. Il est probable qu’elle a entendu le véhicule qui vient nourrir les guépards et qu’elle nous a suivis pendant quelque temps. Nous avons profité de l’occasion pour la ramener dans Bellebeno, notre camp de réintroduction jusqu’à un trou d’eau artificiel où nous l’avons nourrie.

guepard-information-protection-cheetah La nourriture apportée à Jacominja le 6 Janvier 2014 - Photo CCF

Elle a dû suivre le véhicule pendant 2 kms pour avoir sa nourriture pour la journée. Le lendemain nous l’avons trouvée à proximité d’où nous l’avions laissée où elle avait attrapé sa première proie ! Aussitôt que nous nous sommes approchés, elle s’est emparée de sa proie et l’a emportée mais nous sommes pratiquement sures qu’il s’agissait d’un steenbok.

Marianne à la recherche des guépards - Photo CCF

Le 6 janvier, nous l’avons encore retrouvée sur une autre proie qui était aussi un steenbok. Nous sommes très heureux des succès d’Emma dans ce relâché étant donné qu’elle a déjà fait avec succès deux chasses. Nous allons continuer à la suivre de près et nous sommes plein d’espoirs pour son futur dans la nature.

Jacominja :

 

Comme Emma, Jacominja a décidé de traîner dans l’enclos pendant quelques jours avant de s’aventurer plus loin. Le 26 Décembre 2013, toutefois, elle l’a quitté et a déménagé sur l’une des autres fermes du CCF. De façon incroyable, le 28 Décembre 2013, nous l’avons trouvée sur sa première chasse (connue) qui était un duiker adulte. Ayant été moins de 48 heures en dehors de son enclos, c’est impressionnant que Jacominja ait déjà tué une proie. Le 30 Décembre, à nouveau, nous avons trouvé Jacominja et avons décidé de continuer à la nourrir au cas où elle aurait du mal à mettre à mort une proie. Nous enseignons à tous nos internes comment utiliser le télémètre et le 1er Janvier, une de nos internes Hollandaise Marianne, l’a cherchée et retrouvée. Nous avons décidé de la nourrir encore, juste au cas où. Deux jours plus tard, nous l’avons trouvée sur une autre proie, un jeune phacochère et à nouveau, le 4 Janvier, nous l’avons  trouvée sur un steenbok tué. Le 6 Janvier, elle s’est déplacée mais nous  l’avons retrouvée et nourrie. Jacominja va vraiment bien mener sa propre vie  dans la nature ayant tué trois proies mais, comme les autres, nous allons  continuer à la suivre de près, juste pour nous assurer que tout se passe bien  dans sa nouvelle vie sauvage.



2012

Certains des guépards du CCF qui ont été orphelins à un jeune âge mais assez avancé et ayant vécu un peu dans la nature (c’est à dire ayant vécu un certain temps dans la vie sauvage) ont une petite chance d’y retourner un jour. Le programme de ré-introduction du CCF a été conçu pour maximiser cette chance et nous avons ré-introduit, à ce jour, avec succès un certain nombre de guépards.

4 guépards captifs du CCF, les Léopard Boys (Omdillo, Anakin, Chester et Obi Wan) ont été relâchés dans la réserve privée d’Erindi, commençant une nouvelle vie sauvage. Ces 4 garçons ont été rèintroduits avec succès au début de l’année 2012.

Les 4 guépards ont été équipés de colliers émetteur VHF après avoir été endormis par flèche, puis suivis par moniteur par les équipes du CCF et de la réserve afin de s’assurer qu’ils se débrouillaient bien par eux mêmes. Tôt le jeudi matin le Leopard Boys furent chargés et conduits vers Erindi au point où ils furent relâchés.

 

Au CCF, depuis 2011, la ré-introduction de guépards dans leur milieu naturel

www.guepard.info 

site d'information

Mise à jour :

13 Avril 2017

Le guépard Royal

 

26 Mars 2017

Début de la tournée de Laurie MARKER pour la sauvegarde des guépards

 

27 Février 2017

Le manteau gris des petits guépards

8 Février 2017

Le Studbook du guépard

Qu'est-ce?

 

21 Janvier 2017

Une déclin continu!

 

4 Janvier 2017

Les scientifiques alertent une nouvelle fois sur le guépard

Site International WildLeaks

WildLeaks - Témoin d'un crime contre la faune ou la flore cliquez ici

Organisations de protection du guépard

SOUTENEZ-LES!

Visitez leurs sites

cheetah-guepard-information-protection www.cheetah.org -fondation en Namibie
cheetah-guepard-information-protection Fondation au Botswana - CCB
cheetah-guepard-information-protection au Kenya - ACK
cheetah-guepard-information-protection Fondation en Afrique du Sud
guepard-cheetah-conservation-protection Le Range Wide Conservation Program for Cheetah and African Wild Dogs
guepard-information-protection-cheetah ONG en IRAN
cheetah-guepard-information-protection en Iran
cheetah-guepard-information-protection Projet Mara Meru au Kenya
cheetah-guepard-information-protection Groupe International du Guépard
cheetah-information-guepard-protection en Algérie
cheetah-guepard-information-protection Iranian Cheetah Project