www.guepard.info
www.guepard.info

www.guepard.info, pour tout savoir sur le guépard et suivre l'actualité de la préservation et de la conservation au sein de nombreuses organisations

Le 4 Décembre, JOURNEE INTERNATIONALE DU GUEPARD, AGISSONS!!!

 

Voici certaines choses que vous pouvez faire pour célébrer la Journée internationale des guépards le 4 décembre:

1)  En savoir plus sur les guépards en visitant les différentes pages de notre site et des sites des fondations
2) Participez à l'un des événements de la CIM répertoriés sur le site https://internationalcheetahday.com/.
3) Procurez-vous un t-shirt Save The Cheetah International Cheetah Day dans le cadre de la campagne de financement Bonfire.
4) Lire Freeda Le guépard par Picklefish Press! La version Kindle est téléchargeable gratuitement sur Amazon.
5) Téléchargez le passeport de conservation. Une fois les activités terminées, imprimez votre propre certificat de réussite de guépard!
6) Rejoignez la conversation sur Twitter en utilisant les hashtags # Loud4Cheetahs, #SaveTheCheetah, & #IntlCheetahDay. Utilisez le Tweet Sheet pour envoyer des tweets simplement et facilement. Connectez-vous simplement à votre compte Twitter, puis ouvrez le Tweet Sheet. Cliquez sur le bouton TWEET pour publier instantanément sur votre page Twitter.
7) Partagez une image de guépard sur votre profil de réseau social pour la journée, la semaine ou le mois.
8) Regardez et partagez ce message vidéo spécial de Richard Wiese à l'occasion de la Journée internationale des guépards.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=5&v=s09ZQmt9qvw
9) Visitez les lieux où vivent les guépards. Visitez un zoo le 4 décembre ou planifiez votre visite en Afrique (de nombreuses organisations de conservation acceptent volontiers les volontaires et les stagiaires). Il existe des organisations de conservation travaillant dans des installations de recherche, dans le monde entier et sur le terrain, pour aider à sauver le guépard. Ils ont besoin de VOTRE aide, alors pensez à faire un don à l'un des organismes qui font la différence AUJOURD'HUI!

Et rappelez-vous …… le guépard a besoin de votre aide non seulement le 4 décembre, mais tous les jours de l'année!
L’animal terrestre le plus rapide du monde court contre l’extinction. Aidez-nous à gagner la course!

Première condamnation pour trafic illégal de guépards au Somaliland

En août dernier, six guépards ont été confisqués dans un village côtier isolé. Peu de temps après, deux autres petits ont été volés à leur mère dans une région éloignée du pays. La semaine dernière, trois autres petits ont été sauvés.Tous ont souffert de malnutrition sévère et de déshydratation. Certains avaient également des blessures causées par les cordes qui les empêchaient de s'échapper. Les guépards confisqués subissent de graves traumatismes au début de leur vie, les petits étant souvent arrachés aux soins de leur mère à un très jeune âge. Cela signifie qu'ils sont déjà faibles quand ils sont récupérés et qu’un transport peut être organisé.

 

Les petits ont entre 3 et 7 mois et sont hébergés dans des logements temporaires. La fondatrice et directrice générale du CCF(Cheetah Conservation Fund en Namibie) le Dr Laurie Marker, et la directrice adjointe, IWT & Strategic Communications, Patricia Triorache, se sont récemment rendues dans cette région pour dispenser des soins vétérinaires d'urgence.

Malheureusement, un des très jeunes petits est mort. Le Dr Marker a déclaré: «Prendre des bébés animaux à leurs mères alors qu'ils n’ont que quelques semaines est incroyablement cruel. Il est navrant de tenir un animal minuscule et d’être impuissant dans sa lutte contre la mort jusqu’à son dernier souffle. Je sais, car cela m’est arrivé cette semaine quand un des petits est mort en dépit de mes tentatives répétées de le ressusciter. J'ai même appelé un médecin réanimateur avec de l'oxygène, mais nos efforts ont été vains. »

 

Le CCF fait tout ce qui est en son pouvoir pour assurer la survie des jeunes guépards et empêcher les auteurs d’agir à nouveau. Les tribunaux du Somaliland ont remporté une victoire historique le 28 août: deux personnes accusées de trafic d'espèces sauvages ont été condamnées à trois ans de prison et à une amende de 300 dollars chacune, première condamnation pour commerce illégal de guépards au Somaliland. S'assurer que les auteurs sont traduits en justice n'est cependant qu'une partie de la bataille.

Une solution durable doit est recherchée.

 

Disparition des guépards au Kénya: une lutte désespérée!

Test de rentrée! Combien de guépards sur cette vidéo?

Visite médicale pour un guépard au Cheetah Conservation Fund en Namibie (CCF)

Le guépard Asiatique, bientôt disparu!

Il est également appelé « guépard Iranien » car les derniers survivants se trouvent en Iran.
Il est supposé éteint en Inde. Il n'est plus vu au Pakistan, où il vivait dans le désert central. Il a une fourrure bien plus claire et une crinière très marquée sur la nuque. Il est plus trapu et moins haut sur patte. Les quelques individus restants, une cinquantaine "supposée", sont placés sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) des espèces menacées.



Le Collège de Saint Alban Leysse (Savoie- France)

s'est de nouveau mobilisé pour la survie des guépards. Depuis 4 ans l'école sponsorise B2, guépard du CCF qui ne pourra jamais retourner à la vie sauvage dans la savane.

Le 21 Juin, les élèves de 5ème E ont présenté, devant plus d'une centaine de leurs camarades, la problématique de survie des guépards et le travail effectué par le Cheetah Conservation Fund en Namibie pour la conservation de l'espèce.

 

Ils ont confectionné et vendu des gateaux pour soutenir la cause des guépards.

Plus de 300 euros seront versés au CCF pour B2. Cécile Falbert, leur professeur de français les a guidés tout au long de l'année dans leur travail de préparation de cette conférence. Bravo aux élèves du collège et à leur professeur!

En Namibie, des nouvelles de Dominic, bébé guépard orphelin, secouru par un fermier en Avril 2018

Dominic a maintenant 2 mois! Orphelin à moins d'une semaine, il a dû être pris en charge par le personnel du Cheetah Conservation Fund (CCF) en Namibie. Au début, il était nourri au biberon toutes les trois heures, 24 heures sur 24, jusqu'à ce qu'il devienne plus fort et puisse commencer à manger de la viande. Bien qu'il ait eu un départ difficile en étant séparé de sa mère, pour des raisons inconnues, il grandi à pas de géant. Devenant plus fort, il a commencé à explorer sa «nursery», une zone de quarantaine mise en place, pour lui, jusqu'à sa vaccination. Son jouet préféré était une simple plume au bout d'une ficelle, qu'il chassait dans la pièce en bondissant dessus. Après ses premières vaccinations, à l'âge de 4 semaines, il a commencé à explorer les grands espaces! Il a d'abord été présenté aux trois chiens de la fondation afin qu'il ait quelques amis animaux, car sans frères et sœurs et sans mère il était très seul. Son meilleur ami est un gros chien, un Berger Anatolien nommé Hercule. Ils se sont très vite liés et Hercule le toilettait comme sa mère pourrait le faire pour qu’il reste propre. Il a aussi un petit chien de compagnie Anatolien nommé Isha et un border collie nommé Finn.

Dominic passe la plupart de ses journées avec les chiens quand il ne dort pas, et ils lui offrent de la compagnie tout en explorant l'extérieur. Il a été démontré que les chiens peuvent fournir une bonne compagnie durant ces jeunes années de vie, donnant à Dominic plus de stabilité et l'aidant à grandir et à mûrir correctement sans trop s'habituer aux humains. Tout est nouveau et excitant pour un bébé guépard, il sent toutes sortes de nouvelles choses, expérimente de nouveaux animaux tels que les oiseaux et s'aventure à travers la jungle des plantes (même les épineux qu'il apprend encore à éviter!). Il y a toujours un gardien qui supervise et lui enseigne la vie comme le ferait une mère guépard.

Bien qu'il ait des amis avec qui jouer, il est important qu'il rencontre aussi d'autres guépards car il finira par vivre avec ses semblables. Malheureusement, il doit être plus gros et plus fort avant de pouvoir lui en présenter. Il est actuellement trop petit pour jouer avec les autres guépards, alors quand il les rencontre, c'est toujours à travers une clôture. Il a rencontré jusqu'à présent les guépards ambassadeurs du CCF (7 ans), et quelques-unes des plus jeunes femelles qui ont 1,5 ans et 10 mois. Ils étaient tous un peu « perplexes »  au début, jusqu'à ce qu'à ce que Dominic commence à pépier ou à faire des bruits de guépard. Ils ont alors tous très vite réalisé qu'il était l'un d'eux mais une version plus petite! Chaque jour des interactions sont mises en oeuvre avec les autres guépards afin qu'il puisse s'habituer à la façon dont il devrait se comporter et qu’ils puissent devenir amis avec eux pour de futures introductions.

Vers l'âge de 4 semaines, de la viande lui a été présentée! Il a commencé avec de la viande bien hachée qui était facile à mâcher et à digérer. Il a rapidement compris à quel point c'était délicieux et a commencé à demander de plus en plus à chaque repas!

À 6 semaines, il a essayé son premier os et, avec l'aide de ses gardiens, il a réussi à retirer la viande de l'os et à la mâcher, comme il le ferait dans la nature. Maintenant qu'il a 2 mois, la quantité  de viande est augmentée rapidement et il est petit à petit sevré de son lait.

...il y a 2 mois....

Il a maintenant des habitudes ce qui est important pour les guépards. Ils n'aiment pas trop les changements et aiment jouir des lieux de vie. Il se réveille le matin et prend un grand petit-déjeuner, puis passe la plus grande partie de la journée à jouer dehors ou avec ses gardiens. Dans l'après-midi, il aime faire une courte sieste au soleil après son repas du midi, mais il est de nouveau en train de courir jusqu'au coucher. Il est très important qu'il fasse beaucoup d'exercice à cet âge et son corps peut se développer correctement. En fin d'après-midi quand il fait plus frais, il se promène avec ses gardiens pour étirer ses jambes et commencer à exercer les muscles dont il aura besoin . Pour lui, c'est aussi une très bonne stimulation mentale car le monde extérieur change constamment et il y a toujours de nouvelles choses à renifler et à voir!

Au Safari Peaugres (Ardêche) les guépards se plaisent...

 3 bébés guépards, une femelle et deux mâles, sont nés au Safari de Peaugres. Profitant de la météo estivale des vacances de printemps, ils ont fait leur première sortie en extérieur.
Le plus courageux n’a pas hésité à prendre le large et partir en exploration. Il a très vite été rejoint par les deux autres pour une partie de jeu,  sous l'oeil vigilant de leur mère Raphia.
Il s’agit de la deuxième portée de cette femelle guépard, née, elle aussi au Safari de Peaugres en 2010.

Une naissance de guépards est toujours un événement tant l'espèce est menacée à l'état sauvage et tant la reproduction est difficile en captivité. La femelle choisi le père de sa progéniture. Il faut parfois lui présenter de nombreux mâles avant que celle-ci ne se laisse séduire.

Au Safari de Peaugres,  pas moins de 10 enclos (dont 8 non visibles du public) sont dédiés à cette espèce et permettent de favoriser les accouplements.

Interview d'Anne Schmidt-Küntzel, française, Docteur et chercheuse en génétique, directrice adjointe au laboratoire de génétique des guépards au Cheetah Conservation Fund en Namibie

Anne :

"Je suis chercheur en génétique au  CCF. Je me suis joint à l'organisation en 2008 après avoir été présenté par le Dr Stephen J. O'Brien, collaborateur de longue date du Dr Marker et président émérite du CCF, et mon ancien conseiller et responsable de doctorat.

Ma première tâche était de mettre en place le laboratoire de génétique du CCF. Au cours de la dernière décennie, notre laboratoire, maintenant appelé Life Technologies Conservation Genetics Laboratory, est devenu technologiquement un laboratoire de génétique de pointe. C'est le seul de son genre situé dans une organisation de conservation in situ en Afrique. Nous produisons des analyses et des résultats à l'interne, et à partir de cette installation, nous collaborons avec des scientifiques du monde entier sur des projets de recherche qui profitent non seulement au guépard, mais à beaucoup d'autres espèces de prédateurs. En juillet 2015, nous avons déménagé le laboratoire d'un petit sous-sol vers un emplacement de choix dans le nouveau centre des visiteurs, afin que nous puissions agrandir notre laboratoire et partager notre travail avec le public. Vos dons ont rendu tout cela possible.
Grâce à votre soutien, le CCF est devenu le leader internationalement reconnu de la science du guépard. En Namibie, nos écologistes étudient les déplacements du guépard pour déterminer les domaines vitaux, la préférence d'habitat, la territorialité et les comportements propres aux populations sauvages qui ont un impact sur leur survie. À partir de là, nous développons et mettons en œuvre nos méthodologies de surveillance non-invasive pour aider à stabiliser des populations individuelles viables...."

Lire la suite...

Le guépard entre en conflit avec de nombreux autres prédateurs et se trouve souvent contraint d'abandonner ses proies, d'où sa vulnérabilité encore plus grande

 

 

Le guépard n’est pas un félin agressif, il évite toute confrontation. Il se laisse facilement intimider par ceux qui veulent lui voler sa proie ; même les vautours peuvent forcer un guépard à abandonner une carcasse. C’est pourquoi, le guépard tire sa proie à l’abri pour la dévorer en paix. Lorsqu’il est repu, il abandonne les restes aux charognards.



Sa mobilité est cruciale pour sa survie, les confrontations avec les autres prédateurs peuvent
lui causer des blessures et mettre sa vie en péril. Ayant cela en tête en permanence, le guépard se sauvera dès qu’il sera confronté à un lion, un léopard ou un groupe de hyènes. Le guépard abandonne souvent ses proies ou son territoire aux lions et aux léopards. Risquer une blessure l’empêcherait de chasser et le condamnerait à mourir de faim. Aussi, lorsqu’un carnivore plus fort que lui veut lui voler sa proie, le guépard n’a guère d’autre choix que de fuir.



C’est en effet ce qui est observé dans certaines zones en Afrique. Les guépards sont chassés des zones de protection sauvages et des réserves par les grands prédateurs. Ils se retrouvent alors sur les terres des fermiers avec lesquels ils peuvent entrer en conflit.

Au 1er Janvier, 35 guépards résident au Cheetah Conservation Fund (Namibie). Faites leur connaissance!

La fondation créée par Laurie MARKER en 1990 en Namibie héberge actuellement 35 guépards qui ne pourront jamais être relâchés dans la nature. Ils ont été blessés, ils ont perdu leur mère à un jeune age ou celle-ci a été tuée par des fermiers voulant protéger leurs troupeaux.

DECOUVREZ LEUR HISTOIRE!

Tous les guépards du CCF - Janvier 2018
Ces guépards ne pourront jamais retrouver la vie sauvage et le Cheetah Conservation Fund, en Namibie, les a recueillis afin de leur offrir une vie paisible et la plus adaptée possible à leurs caractéristiques. Ils pourront courir dans de vastes enclos et seront soignés en permanence par une équipe de chercheurs, de volontaires et de bénévoles qui luttent pour la préservation de cette espèce en grand danger d'extinction.
CheetahUpdates_Janv2018_French.pdf
Document Adobe Acrobat [51.4 MB]

SPONSORISEZ L'UN DE CES GUEPARDS! https://cheetah.org/donate/sponsor/

 

Vers la liberté en 2018 pour la coalition?

Le Cheetah Conservation Fund (CCF), en Namibie, a recueilli plusieurs orphelins qui vivent dans un grand enclos nommé «l’enclos du léopard». Cet enclos est éloigné du quartier général du CCF afin de les garder aussi sauvages que possible. Ils se débrouillent bien et grandissent de jour en jour! Cette coalition de mâles (Kamin, Elwood, Cyclone) est étroitement liée et se comporte exactement comme des frères dans la nature. Il est inhabituel qu'un guépard mâle vive seul, généralement 2 ou 3 mâles, souvent frères, formeront une coalition. Ce petit groupe vivra et chassera ensemble pour la vie et finira par avoir besoin d’un vaste espace pour vagabonder. Actuellement, ces mâles sont encore un peu jeunes et pas suffisamment mûrs pour être remis en liberté. À cet âge, ils sont encore très vulnérables pour pouvoir dominer des mâles qui se battraient pour leur territoire. Ces mâles pourraient être prêts à retrouver la liberté d'ici à la fin 2018 si un endroit approprié pour les relâcher peut être trouvé! Au début du mois de novembre 2017, un autre jeune mâle a été sauvé près d'Omaruru (centre de la Namibie). Malheureusement, il n'y avait pas d'autre choix que de le retirer de cette région car le fermier propriétaire avait subi de lourdes pertes de la part des prédateurs. L’âge de ce jeune mâle est estimé à environ un an et demi. C’est un âge parfait pour l’introduire auprès des 3 mâles actuels (Kamin, Elwood, Cyclone). En ce moment, le personnel du CCF essaie de le lier à ces trois autres mâles afin de les libérer ensemble en tant que coalition. Aujourd’hui, les 3 mâles vivent juste à côté de lui et peuvent interagir avec lui à travers la clôture quand ils le veulent. Il y a beaucoup de vocalisations comme des ronronnements, des pépiements qui sont de bons signes pour leur entente future!

Une belle réussite dans la ré-introduction des guépards avec la naissance de 4 guépardeaux

Fin 2013, le Cheetah Conservation Fund (CCF) en Namibie a relâché dans leur milieu naturel un groupe de trois femelles Guépards, Emma, Minja et Jacomina. Le retour à la vie sauvage de ces trois femelles s’est très bien passé dans la Réserve privée d’Erindi. L'espoir, en introduisant ainsi une femelle Guépard en bonne santé comme Jacomina dans une région où vivent des guépards sauvages, était qu’elle puisse s’accoupler et avoir des petits. Cet espoir n’a pas été déçu !

 

En 2014, Jacomina a donné naissance à deux guépardeaux, nommés Savanna et Shandy.

Vers juin 2015, ces jeunes femelles ont quitté leur mère pour vivre leur vie de guépards adultes, libres et sauvages. L’Equipe du CCF avait anticipé cette séparation d’avec leur mère et équipé les jeunes de colliers émetteurs afin de pouvoir continuer à suivre leurs progrès. Savanna et Shandy vivaient à merveille leur vie de Guépards adultes.

En juillet 2017, le Personnel du CCF a pu observer que Savanna avait donné naissance à quatre guépardeaux. Ces petits se portent bien, ils prennent du poids et semblent en très bonne santé. Voir ainsi quatre guépards de plus, libres et sauvages dans leur milieu naturel, est un succès incroyable même s'ils restent très vulnérables!

Un nouveau chien détecteur d'excrément de guépard au CCF (Cheetah Conservation Fund ) en Namibie

Le programme de détection d'excréménts de guépard prend un nouvel envol avec l'arrivée au CCF d'un nouvel éducateur canin, Quentin de Jager. Depuis l'accident à la patte de Tiger l'année dernière, Finn est le principal chien détecteur, mais il vieillit et le CCF veut élargir le programme de chien de détection.

 

Le nouveau chien, Levi est un croisé Malinois / Berger Allemand venu de Belgique et formé par Quentin à l'unité Paramount K9 en Afrique du Sud pour l'anti-braconnage, était utilisé pour la détection de corne de rhinocéros.

 

Depuis l'arrivée de Lévi en juin, celui-ci a été formé pour détecter les excréments de guépard sur tous les terrains, routes, plaines, bush. Pour améliorer la capacité de Levi à ne détecter que les excréments de guépard, différents échantillons d'excréments de carnivores (par exemple, de léopard ou de chacal) sont placés dans la même zone que l’excrément de guépard.

L'avenir du programme de chien détecteur est de collecter des excréments de guépard dans toute la Namibie. Finn et Levi seront habitués à œuvrer auprès des fermes où sont localisés des guépards. Ils permettront également de déterminer si les problèmes en provenance de la faune sauvage sont réellement dus aux guépards (avec la recherche de guépards et identification si les guépards ont vraiment mangé du bétail). Cela sera un outil très important pour atténuer les conflits humain entre les fermiers et les guépards.

Les échantillons d’excrément trouvés par Finn et Levi seront également utilisés à des fins génétiques. Le laboratoire de génétique, le département de l'écologie et le programme de chiens détecteurs collaborent en permanence.

Des chiots pour sauver les guépards!

Afin que les fermiers ne tuent plus les guépards qu'ils accusent de prélever des animaux domestiques dans leurs troupeaux, le Cheetah Conservation Fund (CCF) confie aux fermiers des chiots qui deviendront des chiens de garde.

 

Le guépard, de nature craintive, renonce toujours à s'attaquer aux bêtes gardées par les chiens. Ainsi, il est possible d'envisager la préservation de l'espèce sous un nouveau jour. L'éducation des fermiers, la mise en oeuvre de nouvelles stratégies de gestion des troupeaux pourront ainsi conduire à la préservation de cette espèce dont l'extinction est en cours.

 

Laurie MARKER, fondatrice et directrice du Cheetah Conservation Fund (CCF - Namibie)

Signal d'alarme des scientifiques sur le guépard!

 

Suite aux résultats d'une nouvelle étude, les scientifiques demandent que les guépards soient élevés de «vulnérables» à «en danger» sur la Liste rouge des espèces menacées de l'UICN.

Les scientifiques, après avoir classsé l'espèce comme vulnérable, estiment que le guépard est maintenant en danger d'extinction, avant-dernière "étape" avant sa disparition totale du monde sauvage!

Une chienne pour maman de petits guépards

Au Cincinnati Zoo & Botanical Garden, une maman guépard, Willow, qui avait donné naissance à 5 petits après une césarienne, n’a pas survécu. Elle était très faible et était restée dans un état léthargique, perdant tout appétit. Sans cette césarienne, la mère et ses petits seraient morts.

L'état des petits prématurés s’est amélioré petit à petit. Ces trois petits mâles et deux femelles, après des soins intensifs, ont été nourris au biberon toutes les 3 heures et leur poids surveillé en permanence.

Blakely, un berger australien est une mère de substitution pour les petits. Son premier travail est de laisser les petits lui grimper dessus pour leur permettre d’exercer et construire leur tonus musculaire. Plus tard, Blakely leur apprendra à se contrôler et faire la différence entre combattre et jouer. Ces petits deviendront des ambassadeurs de leur espèce et permettront aux visiteurs et élèves visitant le Zoo de mieux connaître les guépards.

La population de guépards sauvages est en grand danger, elle est estimée à 9000 à 12000, ils étaient 100000 en 1900.Le zoo de Cincinnati est l'une des neuf institutions accréditées par l'Association des zoos et aquariums autorisée à mettre en œuvre la reproduction de guépards. Celle-ci est étroitement planifiée et surveillée. Cette reproduction est difficile et n’est un succès que lorsque les femelles ont un grand choix de partenaires

UNE REPRODUCTION DIFFICILE CHEZ LES GUEPARDS - Avril 2016 - Metro Zoo Richmond (VA) - USA

 

Le stress, souvent éprouvé par les guépards, en milieu sauvage tout comme en captivité entraîne une difficulté de ceux-ci à se reproduire.

En outre, le manque de diversité génétique, du à une quasi-extinction de l'espèce il y a 10 000 ans, a mené à de nombreuses malformations et à une sensibilité extrème aux maladies.

 

Au Metro Zoo de Richmond, (Virginie) - USA, les guépards vivent bien et cela se traduit par des naissances régulières.

L'ensemble des guépards captifs du monde est recensé dans le studbook tenu par le Cheetah Conservation Fund (CCF) et Laurie Marker, sa fondatrice et directrice, en Namibie.

Les animaux de ces parcs sont tous nés en captivité, tout commerce en est interdit, seuls, des échanges peuvent être effectués.

 

Le but est d'augmenter la diversité génétique de l'espèce. L'information et l'éducation des visiteurs est un des buts fondamentaux de ces parcs afin d'attirer l'attention sur cette espèce en voie de disparition et sur la problématique de sa survie dans la nature.

Cetains pays ont interdit la reproduction en captivité (Namibie), d'autres non (Afrique du Sud). A notre sens, aucun jugement n'est à porter, il s'agit de décisions à recontextualiser et cette diversité de choix ne peut qu'appeler une réfléxion plus riche et toujours menée en relation avec la survie de l'espèce.

Au Kénya, à la fondation Action for Cheetah Kenya, (ACK), la première étape de l'éducation de Madi, chien détecteur d'excréments de guépard.

Agir maintenant pour éviter l'extinction des guépards!

Les différentes étapes dans la réintroduction des guépards

Au Cheetah Conservation Fund, en Namibie, les guépards captifs sont entraînés à la course afin de préserver leur capacité de vitesse. Leur état de forme est ainsi observé.

 

Certains, après diverses étapes de ré-ensauvagement, pourront peut être vivre une future vie de guépard sauvage. Il est aussi impératif de trouver une zone où les conflits avec les humains, et notamment les fermiers, seront minimisés.

Une appli pour sauver les guépards

Une appli pour les guépards!

Le 31 Août 2015, le Cheetah Conservation Fund (CCF), en association avec la Grande Association de gestion des carnivores de Namibie (LCMAN) a mis au point le Carnivore Tracker, une nouvelle appli. pour tous les appareils mobiles. Le Carnivore Tracker permet aux membres de la communauté scientifique, aux fermiers, aux touristes et aux résidents locaux de contribuer à la collecte de données de distribution des animaux et donc d'être directement impliqués dans la conservation des espèces de carnivores de la Namibie.

Le Carnivore Tracker vous permet de devenir un citoyen de la science et permet d’augmenter la  collecte de données de façon plus rapide et de faciliter l'analyse. Combiné avec d'autres techniques de surveillance on peut se centrer sur des conflits ciblés afin de maximiser l'efficacité des ressources et assurer l'avenir à long terme de tous les carnivores namibiens.

Chaque espèce de carnivores a une icône photographique pour une identification claire et une courte description sur son écologie et sa rareté.

Aider à la formation des fermiers

Une HotLine pour les fermiers!

Le nombre Agriculteur Carnivore Aide Hotline est pour les agriculteurs à travers la Namibie pour être en mesure de communiquer directement avec 24/7 Le Cheetah Conservation Fund de discuter librement des questions relatives à des guépards et autres carnivores sur leurs fermes. Ces questions peuvent inclure un animal de problème et la prédation du bétail à vouloir gagner plus d'information sur l'écologie carnivore.

La hotline pour les fermiers a été créée en Janvier 2015 et depuis lors, a reçu un nombre constant d'appels qui se rapportent non seulement aux guépards, mais aussi aux léopards et aux chiens sauvages africains. L'espoir est que par le partage de 25 ans d'expérience du CCF à traiter les conflits homme-faune, le fermier puisse converser avec la gestionnaire du CCF, en responsabilité de l'écologie, le Dr Louisa Richmond-Coggan pour parler de leurs problèmes.

L'Iran est le dernier habitat du précieux guépard asiatique. Il y a encore un demi-siècle, l'espèce était très répandue à travers le sous-continent indien, l’Asie Centrale et  l'Asie du Sud-Ouest.

Reconnaissant le problème, le gouvernement Iranien – avec le UNDP et un certain nombre d’organisations et ONG nationales et internationales – ont uni leurs forces en 2001 pour sauver ce félin emblématique par le biais du CACP – The Conservation of the Asiatic Cheetah Project – (Projet de Conservation du Guépard Asiatique).

Cette vidéo est un message d'intérêt Public produit par Blue Lotus Film afin d'exhorter les citoyens du monde – et surtout les citoyens de l'Iran – à s'unir pour protéger le guépard asiatique.

On estime aujourd'hui qu'environ 50 guépards asiatiques vivent à l'état sauvage en Iran. Mais les chiffres semblent être en hausse à nouveau à la suite de la mise en place d'aires protégées et la vigilance des rangers qui tentent de protéger les animaux contre les braconniers.

Le destin de cette espèce unique est entre les mains de chacun d'entre nous.

 

4 guépards, très particuliers, "Ambassadeurs" pour la sauvegarde de leur espèce - au CCF -

4 guépards, recueillis alors que leur mère avait été tuée par un fermier étaient voués à une mort certaine, mais, grace à la fondation, ils sont devenus des ambassadeurs de l'espèce.

 

Aujourd'hui, Ils accomplissent une mission d'éducation, de formation et d'information auprès des fermiers, des décideurs, des étudiants, des jeunes générations et des visiteurs de la fondation créée, il y a 25 ans en Namibie, par le Dr Laurie MARKER.

Ils ne pourront jamais être relâchés faute d'avoir bénéficié d'une éducation aux comportements vitaux de leur espèce auprès de leur mère.

 

Le guépard doit vivre libre, à défaut, il disparaîtra. L'espèce est en danger et tout doit être mis en oeuvre pour la préserver. Le Cheetah Conservation Fund (CCF) contribue à cette lutte afin que l'homme et les guépards vivent en harmonie.

 

www.guepard.info 

site d'information

Site International WildLeaks

WildLeaks - Témoin d'un crime contre la faune ou la flore cliquez ici

Organisations de protection du guépard

SOUTENEZ-LES!

Visitez leurs sites

cheetah-guepard-information-protection www.cheetah.org -fondation en Namibie
cheetah-guepard-information-protection Fondation au Botswana - CCB
cheetah-guepard-information-protection au Kenya - ACK
cheetah-guepard-information-protection Fondation en Afrique du Sud
guepard-cheetah-conservation-protection Le Range Wide Conservation Program for Cheetah and African Wild Dogs
guepard-information-protection-cheetah ONG en IRAN
cheetah-guepard-information-protection en Iran
cheetah-guepard-information-protection Projet Mara Meru au Kenya
cheetah-guepard-information-protection Groupe International du Guépard
cheetah-information-guepard-protection en Algérie
cheetah-guepard-information-protection Iranian Cheetah Project

2017:

La survie des guépards, une préoccupation des collègiens

 

Grande campagne de dons au CCF (Namibie)

 

Bientôt le 4 Décembre!

Journée Internationale du guépard

Parlons-en!

 

Les expressions du guépard  (VIDEO)

 

Les expressions du guépard

 

Une grande avancée! Savanna a donné naissance a 4 petits

 

Coalition de guépards en chasse

 

Chien détecteur d'excréments

pour protéger le guépard

 

Un seul survivant chez les bébés guépards sauvés au Somaliland

 

Le collège De Maistre - St Alban Leysse (73) - se mobilise

 

Vidéos:

B2 - Mai 2017

 

Le traffic de bébés guépards

un fléau!

 

Des chiots pour sauver les guépards

 

Le guépard Royal

 

Début de la tournée de Laurie MARKER pour la sauvegarde des guépards

 

Le manteau gris des petits guépards

 

Le Studbook du guépard

Qu'est-ce?

 

Une déclin continu!

 

Les scientifiques alertent une nouvelle fois sur le guépard